• Quel TNI ou quel VPI ?

      J’ai eu la chance de choisir mon matériel.

     Les élus m’ont fait confiance : et de cela je les remercie.

     Ils ont compris que le premier utilisateur, c’est moi, l’enseignante de la classe.

     Ils ont compris qu’il n’était pas rentable d’investir dans un matériel, qui représente un gros budget pour une commune, si l’enseignante n’en voyait pas l’intérêt.

     En bref, investir dans un TNI ou un VIP qui peut coûter de 1 000 à 5 000 euros n’a aucun intérêt, s’il traîne au fond de la classe.

     

    Nous avons donc recherché quel type de matériel commander ensemble.

     

    J’y ai passé quelques heures. Je voulais un matériel de grande qualité, donc déjà testé et approuvé par de nombreux collègues, qui convienne parfaitement à mes projets et à ma façon de travailler et qui réponde au cahier des charges imposé par les ENR.

     

    J’ai donc fait les salons avec des conseillers municipaux, épluché le net, rencontré des collègues du second degré qui sont souvent déjà équipés.

     

    J’ai choisi Prométhéan avec l’accord des communes.

     

    Mon TNI est réglable en hauteur, ce qui en primaire, me parait primordiale non seulement pour un confort d’utilisation mais également parce que cela évite de se retrouver devant la lampe du vidéoprojecteur.

     

    Je ne suis pas du tout une adepte des manuels interactifs mais je suis comme tout le monde, je ne peux pas tout faire : donc, je souhaitais avoir accès à une banque de données et de matériel réutilisables immédiatement. Le site de Prométhéan dispose d’une très grande quantité de matériel fabriqué par des enseignants et réutilisable tel quel ou modifiable.

     

    De plus, un TNI Promethéan permet d’intégrer des documents faits sur d’autres marques de TNI, ce qui n’est pas toujours le cas : c’est quand même pratique d’échanger du matériel pédagogique avec des collègues.

     

    Vous l’aurez compris, je suis une adepte de Promethéan. Maintenant, d’autres marques proposent un matériel similaire. A vous de choisir en fonction de vos besoin et du budget qui vous est alloué.

     

    Maintenant, pour les communes, il est bien évident que le point crucial est le coût.

     

    Un TNI, non réglable en hauteur est moins cher mais dans ce cas-là, il faut équiper les classes d’estrades.

     

    Un VPI peut être également intéressant car il est mobile. En général, il se range dans une valise et on peut le déplacer d’une classe à l’autre. On peut mettre l’écran (le visuel) directement sur son tableau et donc écrire sur l’image. Il faut cependant bien vérifier que le VPI soit facile à calibrer.

     

    Si vous installez un VPI dans votre classe et qu'il n'est pas detiné à bouger, vous pouvez faire installer un système d’accrochage du VPI au plafond de la classe afin d’éviter au maximum le problème d’ombre quand vous ou vos élèves passez devant la lumière du vidéoprojecteur.

     

    Certaines entreprises proposent de prêter pour essai le matériel : regardez sur le net. Le CRDP propose aussi du matériel en prêt. Profitez-en.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :