• Le TNI, pour faire quoi? Utiliser des tableaux en couleur. Travail de la mémoire visuelle et Kinésthésique.

     

    On peut aussi intégrer dans un paperbord toutes sortes de tableaux dans lesquels on peut mettre les colonnes en couleurs (bien pour la mémoire visuelle; il est plus facile de se créer une image mentale du tableau, ou d'autre chose, quand il y a différentes couleurs) .

    Pour l'enseignant, une fois qu'il les a créés ou téléchargés (Il y en a de nombreux et gratuits à télécharger sur le site de Promethéan, à vous de choisir) c'est un gain de temps et un coût moindre: il peut les réutiliser à l'infini en collectif ou en petits groupes.

    On peut acheter de grands tableaux plastifiés, par exemple de mesures, tout prêts (aimenté ou plastifiés) mais c'est cher. De plus, il vaut mieux en avoir plusieurs (par exemple un par type de mesure) car si toutes les mesures sont sur le même tableau, cela devient très compliqué pour les enfants qui ont déjà des problèmes de repérage dans l'espace/temps ou pour ceux qui ont des difficultés en lecture.

    Quand un élève vient sur le TNI placer un nombre par exemple, dans un tableau, il le vit avec tout son corps: il fait aussi travailler sa mémoire Kinésthésique.

     

    Pour compléter ce travail, je fabrique des tableaux individuels (les mêmes) plastifiés pour chaque élève afin qu'il puisse le faire parallèlement en travail individuel: il abandonne son tableau quand il a totalement intégré son utilisation. Certains élèves se passent de tableaux très vite, d'autres mettent plus de temps: c'est à eux de savoir ce dont ils ont besoin.

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :